Energy Medicine
Energy MedicineInergetix in English
Énergie médecine Début de pageDébut de page
Vision et MissionVision et Mission
EspritEsprit

Séminaire à Utrecht, 6-7 SEP
Système Inergetix-CoRe
Comment CoRe fonctionne (+)
Inergetix-EMDR
Électrodes médicales
Avantages
Médecine Informationnelle
Fondateur - Kiran Schmidt
Nous Contacter

Inergetix-EMDR

Inergetix-EMDR est notre plus récent produit. EMDR signifie Désensibilisation et retraitement par mouvement oculaire.

Téléchargez et visualisez nos démos interactives !

(Si vous avez des problèmes de téléchargement des démos de visualisation, veuillez nous votre adresse d'expédition et nous vous enverrons un cédérom gratuit.)

Introduction à Inergetix-EMDR par le fondateur et le directeur d'Inergetix, Inc

Je suis heureux de vous inviter à examiner de plus près notre tout dernier produit Inergetix-EMDR qui augmentera de manière spécifique la versatilité du système Inergetix-CoRe.
Comme vous l'avez tous vérifié, le système Inergetix-CoRe est un outil formidable pour repérer de manière exacte les problèmes principaux du client par le biais de son évaluation informationnelle de facteurs résonants.
Ces résonances peuvent être déterminées puis les éléments à haut potentiel combinés pour un équilibrage informationnel qui fonctionne comme un remède homéopathique pour alerter les fonctions de contrôle du client au sujet des problèmes qui demandent une attention spécifique.
Selon notre compréhension, dans le cas de traumas ou de désordres fonctionnellement similaires, l'emphase de l'attention a été bloquée ou gelée sur une situation qui n'est pas la réalité du moment, ce qui signifie que les informations présentées sont périmées.
Ce genre de misconception est plus prononcé dans le cas de traumas extrèmes mais se produit aussi pour des problèmes au niveau énergétique, biochimique ou structurel. Une posture corporelle qui est par exemple maintenue pendant une durée prolongée mènera au blocage de la capacité à voir d'autres postures possibles. Au niveau biochimique, une intoxication ou une overdose de certaines substances peut avoir le même effet de blocage qu'un accident a sur nos émotions. Par ailleurs, des énergies telles que par exemple un coup de soleil, peuvent mener à une intolérance à la lumière jusqu'à ce que ce « trauma énergétique » soit dissipé, ou, dans le langage propre à l'EMDR, retraité.
C'est ce qui se passe exactement dans des cas qui sont le plus communément enregistrés en tant que « valeurs résonantes négatives » qui indiquent que le mécanisme de contrôle a isolé certains problèmes, sachant qu'ils sont communément ressentis par le client comme aspects dont il n'a pas conscience ou même qu'il dénie fortement.
Ces « problèmes de résonances négatives » sont généralement plus difficiles à résoudre par travail psychoanalytique en raison de l'absence de conscience à leur sujet, et ils sont aussi plus difficiles à adresser par l'équilibrage informationnel Inergetix-CoRe, parce que des informations entrantes sont reflétées.
Nous découvrons ici que la combinaison du système Inergetix-CoRe et du nouveau programme Inergetix-EMDR s'avère la plus bénéfique. Elle permet à une autre fonction corporelle, celle du mouvement oculaire, si l'on peut dire, de détourner l'alerte protective informationnelle et de permettre ainsi à de nouvelles informations de pénétrer le bouclier informationnel.
Des informations qui s'avèrent importantes du côté positif, mais encore plus du côté négatif, peuvent être copiées et collées depuis les pages de résultats d'Inergetix-CoRe dans le programme Inergetix-EMDR puis entrées dans le subconscient à l'aide d'une utilisation du mouvement oculaire.
Cette combinaison évite le travail habituel de détermination tentative de ce que sont les véritables problèmes inhérents à la situation d'un client et elle permet donc d'augmenter de manière dramatique le délai de guérison. Cependant, ceux aussi qui n'ont pas encore commencé à travailler avec le système Inergetix-CoRe peuvent également utiliser le programme Inergetix-EMDR comme programme indépendant et soit utiliser certaines des affirmations préprogrammées ou saisir les problèmes qu'ils considèrent les plus importants.
Il est important de comprendre qu'il peut être bénéfique d'utiliser les affirmations qui sont ciblées au niveau de la sphère mentale et émotionnelle du client mais les problèmes énergétiques ainsi que biochimiques peuvent également être adressés avec la saisie de concepts informationnels représentatifs tels que noms d'énergie ou de suppléments ou tout autre des cent mille concepts qui peuvent surgir comme résultat de l'évaluation Inergetix-CoRe.
N'hésitez pas à nous appeler pour obtenir des informations complémentaires et surtout, ne manquez pas à regarder nos démos interactives : Je vous souhaite sincèrement le soulagement de votre douleur et une vie pleine de joie

Kiran Schmidt

Présentation générale de l'EMDR - Désensibilisation et retraitement par mouvement oculaire

La désensibilisation et le retraitement par mouvement oculaire (EMDR) est un traitement psychothérapeutique originellement conçu pour soulager la détresse associée à des souvenirs traumatiques. Après un traitement réussi par l'EMDR, la détresse affective est soulagée, les croyances négatives sont reformulées et l'alerte physiologique est réduite.

En 1987, la psychologue Dr. Francine Shapiro a fait l'observation que les mouvements oculaires peuvent réduire l'intensité de pensées dérangeantes. Dr. Shapiro a étudié cet effet scientifiquement et, en 1989, elle a communiqué dans le Journal of Traumatic Stress, son succès à utiliser l'EMDR pour traiter des victimes de trauma. Depuis lors, l'EMDR s'est développé et a évolué grâce aux contributions de thérapeutes et de chercheurs dans le monde entier. Aujourd'hui, l'EMDR est un ensemble de protocoles normalisés qui incorporent des éléments de nombreuses approches différentes de traitement.

Lors d'une EMDR, le client se penche sur du matériel qui le dérange émotionnellement par segment séquentiel bref tout en restant simultanément concentré sur un stimulus externe. Les mouvements oculaires latéraux guidés par le thérapeute constituent le stimulus externe le plus communément utilisé, mais tout un ensemble d'autres stimuli comprenant des tapotements de la main et une stimulation auditive sont souvent utilisés. Shapiro émet l'hypothèse que l'EMDR facilite l'accès au réseau de souvenirs traumatiques, de sorte que le traitement des informations est amélioré, et de nouvelles associations sont forgées entre le souvenir traumatique et des souvenirs ou informations adaptatives. Ces nouvelles associations sont sensées entraîner un traitement complet des informations, un nouvel apprentissage, l'élimination de la détresse émotionnelle et le développement de compréhensions cognitives. L'EMDR utilise un protocole à trois branches : les évènements passés qui ont donné lieu au dysfonctionnement sont traités, forgeant de nouveaux liens associatifs avec les informations adaptives, les circonstances courantes qui provoquent la détresse sont ciblées, et les stimulants internes et externes sont désensibilisés ; des modèles imagés d'évènements futurs sont incorporés pour aider le client à acquérir les aptitudes nécessaires pour un fonctionnement adaptatif.

Personne ne sait comment aucune forme de travail psychothérapeutique fonctionne neurobiologiquement ou dans le cerveau. Cependant, nous savons que lorsque quelqu'un est très agité, leur cerveau ne peut traiter les informations comme il le ferait habituellement. Un moment devient « figé dans le temps » et se souvenir d'un épisode traumatique peut être ressenti comme aussi horrible que la première fois parce que les images, les sons, les odeurs et les sentiments n'ont pas changé. De tels souvenirs ont un effet négatif durable qui fait interférence avec la manière dont une personne perçoit le monde et dont elle se relationne aux autres.

L'EMDR semble avoir un effet direct sur la manière dont le cerveau traite les informations. Un traitement normal des informations est repris, de sorte que suite à une session EMDR réussie, une personne ne revit plus les images, sons et sentiments lorsque l'évènement leur revient à l'esprit. Elle se souvient encore de ce qui s'est passé, mais c'est moins troublant. De nombreux types de thérapie ont un objectif similaire. Cependant, l'EMDR semble être similaire à ce qui se passe naturellement lors d'un rêve ou d'un mouvement oculaire rapide (REM) lors du sommeil. Par conséquent, on peut penser à l'EMDR comme à une thérapie à base physiologique qui aide une personne à examiner du matériel troublant d'une nouvelle manière moins dérangeante.

La recherche scientifique a établi que l'EMDR est un traitement effectif du trouble du stress post-traumatique (PTSD). Cependant, les cliniciens ont également reporté le succès du traitement EMDR pour les attaques de panique, la douleur à complications, les troubles dissociatifs, les souvenirs troublants, les phobies, les troubles liés à la douleur, le trac lié aux représentations scénographiques, la réduction du stress, la toxicomanie ou les attachements maladifs, l'abus sexuel et/ou physique, les troubles dismorphophobiques corporels, les troubles de la personnalité.

Dr Shapiro a développé le modèle de Traitement d'informations accélérées pour décrire et prédire l'effet EMDR. Plus récemment, elle l'a développé plus avant dans le modèle de Traitement d'informations adaptatif (AIP) afin d'élargir sa capacité d'application. Elle part de l'hypothèse que les êtres humains ont un système de traitement d'informations inhérent qui traite généralement les éléments multiples d'expériences vers un état adaptatif où l'apprentissage se produit. Elle conceptualise la mémoire comme étant enregistré en réseaux reliés organisés autour de l'évènement associé le plus ancien et son effet associé. Il est compris que ces réseaux de souvenirs contiennent des pensées, images, émotions et sensations associées. Le modèle AIP part de l'hypothèse que si les informations associées à une expérience stressante ou traumatique ne sont pas complètement traitées, les perceptions initiales, émotions et pensées déformées seront enregistrées de la manière dont on en a fait l'expérience au moment de l'évènement. Shapiro soutient que ce type d'expériences non traitées devient la base de réactions dysfonctionnelles courantes et sont la cause de nombreux désordres psychologiques. Elle propose le point de vue que l'EMDR réussit à soulager les désordres mentaux en traitant les composants du souvenir stressant. Ces effets sont pensés se produire lorsque le souvenir ciblé est lié à d'autres informations plus adaptatives. Lorsque cela se produit, quelque chose est appris et l'expérience est enregistrée avec des émotions appropriées qui peuvent guider la personne dans le futur.

Le modèle de traitement d'informations adaptatif de Shapiro établit que l'EMDR facilite l'accès à des souvenirs traumatiques ainsi que leur traitement afin de les faire parvenir à une résolution adaptative.

EMDR International Association (EMDRIA) www.emdria.org - La Désensibilisation et retraitement par mouvement oculaire (EMDR) est un procédé psychothérapeutique qui a fait l'objet d'une recherche poussée et qui s'est révélé effectif dans le traitement de trauma. Aujourd'hui, l'EMDR est un ensemble de protocoles normalisés qui incorporent des éléments de nombreuses approches différentes de traitement. À ce jour, l'EMDR a aidé environ deux millions de personnes de tout âge à soulager de nombreux types de stress psychologiques. Pour obtenir une définition clinique de l'EMDR donnée par l'EMDRIA, cliquez ici.
Des informations supplémentaires sur l'EMDR sont disponibles dans la brochure « Qu'est-ce que l'EMDR » et auprès des professionnels de la santé mentale dans la brochure « EMDR - Informations pour les professionnels ». Il est possible d'acheter des exemplaires au magasin EMDRIA.

EMDR Institute, Inc. www.emdr.com

Courte description de l'EMDR - www.emdr.com/briefdes.htm - voir ci-dessous (Huit phases de traitement)
Foire aux questions - www.emdr.com/q&a.htm

L'EMDR a été developpé comme traitement des souvenirs traumatiques et la recherche a prouvé sont efficacité dans le traitement du trouble du stress post-traumatique (PTSD). Dr Shapiro déclare qu'elle devrait aider à réduire ou à éliminer d'autres troubles qui font suite à une expérience stressante.

Outre les études qui évaluent l'efficacité de l'EMDR dans le traitement du PTSD, les phobies et les troubles de la panique, certaines investigations préliminaires ont indiqué que l'EMDR peut offrir de l'aide en ce qui concerne d'autres troubles. Des applications de l'EMDR sont décrites en ce qui concerne des plaintes telles que la dépression, le trouble de l'attachement, la phobie sociale, la perte de contrôle de la colère, l'anxiété généralisée, la détresse liée à l'infertilitée, le trouble lié à l'image corporelle, la discorde maritale, et l'angst existentielle.

Huit phases de traitement extrait de Courte description de l'EMDR

La désensibilisation et le retraitement par mouvement oculaire (EMDR)1intègre des éléments de nombreuses psychothérapies effectives dans des protocoles structurés qui sont conçus pour maximiser les effets de traitement. Ils comprennent des thérapies psychodynamiques, le comportement cognitif, les thérapies interpersonnelles, expérientielles et centrées sur le corps2. L'EMDR est une thérapie de traitement d'informations qui utilise une approche en huit phases.

Lors d'une EMDR1, le client se penche sur des expériences passées et présentes par segment séquentiel bref tout en restant simultanément concentré sur un stimulus externe. Il est ensuite demandé au client de laisser le nouveau matériel devenir l'emphase suivante de la cible de son attention double. Cette séquence de double attention et d'association personnelle est répétée plusieurs fois dans la session.

La première phase est une session de prise de notes sur l'historique au cours de laquelle le thérapeute évalue la disposition du client envers l'EMDR et développe un plan de traitement. Le client et le thérapeute identifient des cibles possibles de traitement EMDR. Elles incluent des évènements stressants récents, des situations courantes qui provoquent un trouble émotionnel, des incidents historiques associés et le dévelopement d'aptitudes et de comportements spécifiques qui seront nécessaires pour le client dans des situations futures.

Lors de la seconde phase de traitement, le thérapeute veille à ce que le client dispose de méthodes adéquates de gestion de sa détresse émotionnelle ainsi que de bonnes aptitudes à ne pas succomber à la situation, et à ce que le client soit dans un état relativement stable. Si une stabilisation plus avancée est nécessaire ou si des aptitudes complémentaires sont nécessaires, la thérapie met alors l'emphase sur cela. Le client peut ensuite utiliser ces techniques de réduction de stress à chaque fois que cela s'avère nécessaire, en cours de sessions ou entre sessions. Cependant, le but est de ne plus avoir besoin de ces techniques une fois la thérapie terminée.

Dans les phases trois à six, une cible est identifiée et traitée à l'aide de procédures EMDR. Cela demande au client d'identifier l'image visuelle la plus vive liée au souvenir (si elle est disponible), une croyance négative sur soi-même, des émotions et des sensations corporelles associées. Le client identifie aussi une croyance positive préférée. La validité de la croyance positive est évaluée, ainsi que l'intensitié des émotions négatives.

À la suite de cela, il est demandé au client de se concentrer sur l'image, la pensée négative et les sensations corporelles tout en bougeant ses yeux vers l'avant ou vers l'arrière en suivant les doigts du thérapeute tandis qu'ils se déplacent dans son champ de vision pendant 20 à 30 secondes ou plus, selon le besoin du client. Bien que les mouvements oculaires soient les stimuli externes les plus communément utilisés, les thérapeutes utilisent souvent des tons auditifs, un tapotement ou d'autres types de stimulation tactile. Le type d'attention double et la longueur de chaque cible est personnalisée pour répondre aux besoins du client. Il est simplement demandé au client de remarquer ce qui se passe. Après cela, le clinicien instruit le client de laisser flotter son esprit et de remarquer quelle pensée, sentiment, image, souvenir ou sensation lui vient à l'esprit. Selon le rapport du client, le clinicien facilitera l'emphase suivante de l'attention du client. Dans la plupart des cas, un processus d'association dirigé par le client est encouragé. Ce processus est répété de nombreuses fois lors de la session. Si le client est stressé ou s'il a du mal à gérer le processus, le thérapeute suit les procédures établies pour aider le client à reprendre le traitement. Lorsque le client ne reporte aucune détresse liée au souvenir ciblé, le clinicien lui demande de penser à la croyance positive préférée qui a été identifiée au début de la session ou même à une meilleure croyance qui aura pu émergé depuis, et de se concentrer sur l'incident tout en procédant simultanément aux mouvements oculaires. Au bout de plusieurs cibles d'attention, les clients reportent généralement une augmentation de confidence dans cette croyance positive. Le thérapeute vérifie auprès du client quelles sont ses sensations corporelles. Si elles sont négatives, elles sont traitées comme mentionné ci-dessus. Si elles sont positives, elles sont renforcées.

Au cours de la septième phase, la phase de clôture, le thérapeute demande au client de tenir un journal hebdomadaire pour documenter tout matériel associé qui puisse surgir et rappelle au client les activités calmantes qui ont été maitrisées au cours de la phase deux.

La session suivante commence par la phase huit, une nouvelle évaluation du travail préalable et des progrès réalisés depuis la dernière session. Le traitement EMDR assure le traitement de tous les évènements historiques associés, des incidents en cours qui provoquent la détresse et des scénarios futurs qui demanderont des réponses différentes. Le but général est de produire les effets de traitement les plus complets et les plus profonds possibles dans les délais les plus courts, tout en maintenant simultanément la stabilité du client au sein d'un système équilibré.

Après le traitement EMDR, les clients reportent généralement que la détresse émotionnelle liée au souvenir à été éliminée ou grandement diminuée, et qu'ils ont fait l'expérience de compréhensions cognitives importantes. Ce qui est encore plus important, c'est que ces changements émotionnels et cognitifs entraînent généralement un changement de comportement et un changement personnel spontanés, qui sont renforcés plus avant par des procédures EMDR standard.

1 - Shapiro, F. (2001). Eye Movement Desensitization and Reprocessing: Basic Principles, Protocols and Procedures (2nd ed.). New York: Guilford Press.

2 - Shapiro, F. (2002). EMDR as an Integrative Psychotherapy Approach: Experts of Diverse Orientations Explore the Paradigm Prism. Washington, DC: American Psychological Association Books.



Autre liens

www.healthyplace.com/Communities/Depression/treatment/emdr/index.asp
http://en.wikipedia.org/wiki/EMDR
www.emdr.org.uk
www.emdr-europe.org
www.helpguide.org/mental/post_traumatic_stress_disorder_symptoms_treatment.htm
www.trauma-pages.com/s/emdr-refs.php
www.psychotherapist.net/emdr.html
www.fsu.edu/~trauma/a1v5i4.htm

Lectures recommandées

EMDR Casebook (Manfield, études de cas)
Transforming Trauma: EMDR (Parnell)
EMDR (Shapiro and Forrest)
Eye Movement Desensitization and Reprocessing (Shapiro, sur les protocoles et les procédures)
EMDR: The Breakthrough "Eye Movement" Therapy for Overcoming Anxiety, Stress, and Trauma (Francine Shapiro and Margot Silk Forrest)
EMDR Solutions: Pathways to Healing (Robin Shapiro)
Small Wonders: Healing Childhood Trauma with EMDR (Joan Lovett M.D.)
Emotional Healing at Warp Speed: The Power of EMDR (David Grand)
EMDR and the Energy Therapies (Phil Mollon)
EMDR-Therapy (Leben Lernen)



© 2007-2008, Inergetix, Inc. Tous droits réservées
Le remède pour moi, c'est à l'amour.
Rabia